Jean-André Charial

Région : 
Provence, France

Un peu d'histoire - Tout est dans la famille :


En 1945, Raymond Thuilier, voit la chance de sa vie en passant devant un mas provençal abandonné du XVIe siècle. Il décide de quitter la direction d'une compagnie d'assurance et de se lancer dans la cuisine de son propre restaurant et hôtel gastronomique. Georges Pompidou, futur président français de 1962 à 1968, mais à l'époque directeur adjoint du tourisme, tente de le dissuader : "Pour quelqu'un qui travaille dans les assurances, vous ne semblez pas avoir une grande idée de la manière de jouer la sécurité". "Peut-être", répond Thuilier, "mais il faut reconnaître que j'ai le sens du risque". Il était l'arrière-petit-fils d'un aubergiste et boulanger de Savoie ; il a suivi ses traces ; une vocation transmise, puis récompensée par trois étoiles Michelin de 1954 à 1990.


En 1945, Raymond Thuilier, tient dans ses bras son premier petit-fils : Jean-André Charial. Jean-André, jeune parisien, semble destiné à être ingénieur en électronique. Plus tard, il est diplômé de la prestigieuse école de commerce HEC, suivi comme d'habitude de stages, mais pas dans de grandes entreprises, plutôt en cuisine à la Maison Trois et voilà, l'histoire se répète et la vocation l'emporte.


C'est ainsi qu'à partir de 1970, la cuisine de l'Oustau de Baumanière, restaurant gastronomique 3 étoiles Michelin de l'hotel Baumanière aux Baux de Provence, devient une cuisine familiale. Jean-André ne s'arrête pas là, il prend la direction du restaurant du Strato à Courchevel où il obtient deux étoiles au Guide Michelin en 2010, puis ouvre en 2015 La Table d'hôtes à La Cabro d'Or (un autre de ses établissements), afin de faire découvrir l'esprit de Baumanière à un public moins élitiste.


A propos de la collaboration :


Jean-André Charial, pendant de nombreuses années, a créé des menus spéciaux à base d'huile d'olive et a été l'un des tout premiers chefs à créer une collaboration culinaire avec et pour Oliviers & Co. Il a imaginé 3 recettes avec des ingrédients qu'il affectionne tout particulièrement: 


- Un pesto Rosso avec des tomates séchées gorgées de soleil, parfaitement réalisé. 

- Une olivade noire et tomates séchées.

- Un délice végétarien sublimant l'artichaut: une prouesse culinaire tant par sa simplicité que sa justesse de goût.